dieu

Comment discerner la volonté de Dieu ?

Quand une vocation ne se dessine pas nettement, comment avancer dans la vie sans se sentir abandonné et sans culpabiliser ? La réponse de la rédaction de Croire.com à la question d'un lecteur.

"La volonté de mon Père c'est que je ne perde rien de ce qu'il m'a donné" (Jean 6,39-40).

Il arrive d'éprouver le sentiment que sa vie se dirige vers une impasse : encore célibataire, sans enfant, pas bien dans sa peau, sans grand avenir professionnel, sans vocation religieuse… On est tenté de se dire alors : "quelle est ma vocation, pourquoi Dieu ne me fait-il pas signe, quelle est sa volonté sur moi ?".

On est tenté aussi de culpabiliser : "c'est de ma faute, j'hésite, je ne sais pas me décider, je n'ai pas su entendre ce que Dieu voulait pour moi" ou pire" Dieu ne me demande rien". Comme si Dieu attendait  quelque chose de précis, de tangible, comme si, pour lui plaire, il fallait s'engager dans une voie toute tracée, que ce soit la mariage ou la vie consacrée. Comme si "faire sa volonté" c'était faire des choses, comme si "chercher à faire la volonté de Dieu" était un exercice de tous les instants !

Quelle est la volonté de Dieu sur nous ?

C'est d'être heureux, c'est qu'en toutes circonstances, et celles ci peuvent être douloureuses, je choisisse ce qui me rend plus humain, plus proche des autres, donc de lui...D'une certaine manière, c'est à nous à formuler la volonté de Dieu, car celle-ci n'est pas inscrite quelque part dans un registre tenu par lui seul.

C'est à nous d'en décider. La volonté de Dieu se révèle peu à peu dans tous nos désirs d'aimer, de nous donner , dans les événements de chaque jour auxquels nous faisons face,  et dans la manière dont on répond aux questions que la vie pose. Ce n'est pas toujours facile. Et il y faut du discernement. Ce qui est sûr, c'est que le bonheur est à la clé, puisque c'est la vie qui est promise et la vie "en abondance".

avril 2008 - revu 2014
Croire.com